Je m'abonne à la newsletter
  

Un danger méconnu de la baignade

Auteur : Evelyne
20/07/2018
Proposer un article

Si l'on vous dit "danger" et "baignade", il y a fort à parier que vous penserez "noyade". Un danger bien réel soit dit en passant. Ce n'est pourtant pas de ce danger-là que nous allons parler aujourd'hui.
La noyade, elle, se définit comme « une insuffisance respiratoire résultant de la submersion ou de l'immersion en milieu liquide », selon l'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS). Plus clairement, on constate une noyade lorsque de l’eau pénètre dans les poumons. Dès lors, la respiration devient impossible. Ainsi, c'est bien un phénomène d'asphyxie que l'on met en exergue car l'oxygène n'a, alors, pu circuler dans le corps. C'est le manque d'oxygène qui peut conduire au décès.
Aujourd'hui, nous allons aborder la "noyade sèche", autrement appelée "œdème pulmonaire secondaire à la pénétration d’eau dans les poumons". Mais de quoi s'agit-il vraiment ? C'est ce que vous allez découvrir dans ces lignes.

Qu’est-ce que la noyade sèche ?

La noyade sèche, que l'on nomme aussi, parfois, noyade secondaire, intervient jusqu'à 72 heures après la baignade. Elle intervient généralement après une noyade évitée, un épisode d'asphyxie passagère. Il s'agit d'une situation à laquelle nous n'avons pas forcément porté attention car les signes d'un tel événement sont généralement discrets. Mais, en tout état de cause, de l’eau est entrée dans les poumons. Cela arrive, par exemple, en ayant bu la tasse. Aucune incidence n'est remarquée sur le moment. Le problème à venir réside dans le fait que la personne concernée n'a pu expulser l'eau avalée.
L'eau présente dans les poumons va engendrer des spasmes. Ceux-ci vont déclencher la fermeture progressive du conduit aérien.
Même si le pourcentage d'accidents de ce type est rare (il concerne 1 à 2% des accidents de noyade), il faut rester vigilant et surtout attentif aux signes de noyade sèche. Les personnes les plus concernées par le phénomène sont les enfants.

Quels sont les signes de la noyade sèche ?

Heureusement, des signes peuvent permettre de repérer une noyade sèche :

  • La toux

  • La fatigue

  • Les vomissements

  • Les problèmes respiratoires

1. La toux

Une toux persistante doit être vue comme un premier symptôme à ne pas négliger. La toux est, en effet, le signe d'une difficulté respiratoire. Elle peut aussi indiquer la présence d'eau dans les poumons.

2. La fatigue

Une personne qui a de l'eau dans les poumons est épuisée. En cause : le manque d'oxygène. La fatigue d'après baignade, couplée aux autres signes de noyade sèche, doit forcément conduire à la consultation d'un médecin en toute urgence.

3. Les vomissements

Là encore, on se trouve face à un nouveau symptôme de noyade sèche et de détresse respiratoire. Les vomissements traduisent, en effet, un manque d'oxygène. Ils peuvent également résulter de la toux dont nous avons parlé au premier point de cette liste.

4. Les problèmes respiratoires

Une respiration rapide et des narines dilatées sont le signe de problèmes respiratoires. Les spasmes causés par la présence d'eau dans les poumons sont en cause. Le conduit aérien se referme peu à peu.

Si vous constatez ces symptômes chez vous ou chez un proche, aucune hésitation, consultez un médecin ! Selon l'état de gravité constaté, une intervention médicale plus ou moins importante pourra être imposée.
Le meilleur moyen d'éviter la noyade sèche est d'intervenir au plus vite !

Comment éviter la noyade sèche ?

Le meilleur moyen d'éviter la noyade sèche est la vigilance ! Le phénomène concernant plus particulièrement les enfants, il est important de toujours garder un oeil sur eux, que ce soit pendant la baignade ou après.
Il est important de savoir nager et de savoir manoeuvrer dans l'eau. Il est donc important de prendre ou de faire prendre des cours de natation, quelque soit son âge !
Enfin, on conseillera à toute personne ne sachant pas nager ou nageant mal, de se munir d'un dispositif gonflable comme des brassards.

A noter que la noyade sèche ne concerne pas que l'immersion dans une grosse quantité d'eau. Elle concerne également les adeptes du bain. Une faible épaisseur d'eau peut aussi être très dangereuse. Le danger est, en effet, surtout, de laisser pénétrer de l'eau dans les poumons par quelque manière que ce soit.
 

Proposer un article

Laisser un commentaire :


Je reçois la newsletter

LES CHRONIQUEURS

  • Rmy
  • Evelyne
  • Delphine

CONTACT
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer une navigation optimale et de réaliser des statistiques de visites OK  
En savoir plus